Le tour de N1 typiquement breton

De retour à Thorigné-Fouillard (35) pour le 2e tour du critérium fédéral en Nationale 1, comme presque chaque année, terre de la région rennaise qui a vu l’émergence de champions comme un certain Ronan P. Les représentants du TTTMG étaient cette fois Valentin Flore en seniors B (si si il a joué), l’habitué Gaétan Dos Santos en juniors A (suite à ou à cause sa demi-finale en juniors B au premier tour) et aussi en seniors B, et enfin une représentante de la fameuse entente féminine Rillieux-La Tronche à savoir Marine Melquioni en seniors B, impossible de ne pas la mentionner puisqu’elle portait le maillot de l’entente et donc le nom du club.

On commence donc le vendredi matin avec le tableau senior B. Gaétan d’entrée montre son niveau de jeu face à Simon Soulard (N192). Il perd 4-2 mais se met en confiance pour la suite : une victoire nette contre Maxime Antoine-Michard et surtout une victoire 4-0 contre Omar Amous qui le propulse en tête de la poule. Pendant ce temps, Valentin n’a pu que constater son manque de jeu actuel, son manque de physique, son manque d’envie, et autres. Il gagne un match grâce à ses services, il a même failli en gagner un deuxième, mais lâche le dernier set. Donc seul Gaétan se qualifie pour les 8e de finale. C’est Dylan Chaperon (N360) qui se présente, sur-motivé après sa perf contre Youssef Ben Attia qui a plus de points que son niveau de jeu réel. Gaétan fait presque jeu égal, mais manque encore de physique à ce niveau et de points décisifs en fin de set.

Deuxième jour moins glorieux dans le tableau junior A. Gaétan s’attend à une journée difficile puisqu’il part 15e du tableau de 16 joueurs, d’ailleurs il n’est pas le seul à ne pas croire à un long parcours car les billets d’avion sont réservés en fin d’après-midi, pas le temps de sortir des poules. Mais le forfait de Jules Cavaille n’était pas prévu, d’autant que seul le 4e de poule est éliminé. Gaétan perd d’abord contre Antoine Doyen trop fort (N169), qui s’est permis de faire un top main gauche en milieu d’un gros échange de top sur top. C’est quand même Gaét’ qui a gagné l’échange, lui qui m’a confié qu’il aimait le ping parce qu’il pouvait faire du top sur top ! Ça ne passe pas non plus contre Johan Derit, mais c’était beaucoup plus serré. Résultat 3e de poule et une sortie par la petite porte pour aller chercher un avion sans jouer le quart de finale…

Bilan du week-end breton contrasté, entre pluie, vent et quelques éclaircies bien visibles. C’est dur les indivs, mais c’est le passage obligé pour les joueurs de ce niveau !