Tous les articles par Olivier

Le résumé de la deuxième journée

Avant de commencer, je tiens à préciser que le dernier résumé était l’œuvre de Monsieur Tom David. Je décline donc toute responsabilité sur son humour, ses tournures de phrases et son insistance concernant le bénévolat. À sa décharge, il pensait que c’était une annonce à mettre sur leboncoin. Donc si vous souhaitez acheter un Montagnon ou un Enreille, lisez celui de la dernière journée sinon bonne lecture.

En D4, l’équipe de Carla est partie s’imposer sur les tables de Morestel sur le score de 7-3. Une belle victoire qui leur permet de passer en tête de la poule A. Bravo à Michel Cognié pour ses 3 victoires.
L’autre D4 n’a pas failli et parvient à prendre les 3 points dans les derniers matchs de la rencontre. Un score serré 6-4 pour deux équipes de niveau équivalent sur le papier. Menés 3-1 en début de rencontre, les joueurs de Jim (qui ne jouent que DUPUY cette année) ont réalisé une petite remontada et décrochent donc la première place de leur poule.
Rien ne sert de courir ; il faut partir à point. (Le Lièvre et la Tortue)

En D3, après la défaite de la dernière journée, les hommes de Loïc avaient à cœur de se battre et de chasser de leur esprit les souvenirs de la défaite 8-6 contre Échirolles. Cependant, il y avait en face un « sacré morceau » : l’équipe de CBTT de Nathaline BRACONNIER et Daniel BOUCHET. Mais grâce à un Loïc des grands jours, l’équipe est parvenue à se sortir de ce piège et s’impose donc 8-6 à domicile.
(…) il ne faut jamais vendre la peau de l’Ours avant qu’on ne l’ait mis à terre.

En D1, la bande à Bruno enchaine une seconde défaite de rang face à Varces Vif plus solide sur le papier. Un score sévère 10 à 4 mais bravo à Yann Burrer qui réalise une bonne perf en battant un 918 (alors qu’il n’est que 652 !). Il va falloir un exploit pour espérer un maintien.
C’est ainsi que le plus souvent, quand on pense sortir d’une mauvaise affaire, on s’enfonce encore plus qu’avant […]. (La Vieille et les deux servantes)

L’équipe 10 a surement vécu la journée par équipe la plus inexplicable de l’année… Notre équipe de joyeux lurons constituée de Andrew, Michaël, Jean-Francis et Jean-Michel s’est confrontée à une équipe de R3 voire R2 sur le papier. En effet, 16 16 15 et 11 c’est assez peu courant en PR… Et pourtant ils ont réussi l’exploit de tenir le match nul grâce à un Michaël de gala qui apporte 2 points (dont un sur un 16 !!!). La victoire était même à portée de main puisqu’ils menaient 7 à 4 ! Bravo à eux !
(…) entre nos ennemis, les plus à craindre sont souvent les plus petits. (Le Lion et le Moucheron)

En PR rien ne peut mieux résumer cette journée qu’une petite fable :
L’araignée, le pingouin et la musaraigne

Olivier le crabe, aux schémas de jeu travaillés,
Se trouva confronté en ouverture de cette deuxième journée
À un adversaire jaloux
De sa technique et de ses services mous,
Profitant du temps entre les points
Pour cracher son venin :
« Ça joue 5, c’est une araignée
Il ne sait même pas ce qu’il fait »
Le crabe araignée se sentant insulté,
Utilisa ses coups de pinces préférés
Pour en sortir victorieux.
Les autres matchs ne furent guère mieux ;
Les Têchois pris au dépourvu,
Par ce jeu imprévu,
Les boutades ont repris de plus belles
« Musaraignes, canard et sauterelles »
Ont fini de décrire l’animal.
Vexés et humiliés,
Peu d’entre eux sont restés,
Pour partager la collation,
Sensée atténuer l’humiliation.
Si il faut retenir une morale :
Quel que soit le nom que vous donnez à l’animal,
Armez vous de prudence
Et méfiez-vous des apparences
Jean de la fontaine (si si c’est de lui)

Traduction pour les quelques personnes qui ne font pas partie de la PR de Loïc : En gros je me suis embrouillé avec un adversaire à cause de mon jeu atypique et j’ai eu le droit à quelques noms d’animaux.
Plus sérieusement, cette journée a été l’occasion pour Nicolas de revenir là où tout a commencé pour lui dans la belle salle de théâtre de Têche (comme quoi on ne devient pas un artiste par hasard). L’équipe de Loïc s’impose donc 10 à 4 face aux Têchois et reste en course à la montée. Tom David 3, en n’ayant perdu qu’un seul set !! La team des pingouins devra s’imposer face à CBTT la prochaine journée pour continuer de rêver. Tom David 3 en n’ayant perdu qu’un seul set !
On tient toujours du lieu dont on vient (…). (La Souris métamorphosée en fille)

En PR toujours, la suicide squad de notre président Arnaud Coeffier, avait pourtant bien commencé l’année avec une défaite 14-0 qui laissait croire à une deuxième phase d’anthologie, mais la venue de Joauna BERGE a permis à cette équipe d’arracher le match nul sur les tables de Seyssins. Arrivée lors du mercato d’hiver en provenance du PPCDP (Ping pong club des pingouins), l’ancienne gloire du tennis de table français n’a pas failli et remporte ses trois matchs. Grâce à ce match nul, l’équipe repasse devant la lanterne rouge Vaulx Milieu.
À l’œuvre on connaît l’artisan. (Les Frelons et les Mouches à miel)

En R3, la journée fut difficile pour les joueurs de Xavier. Sans leur capitaine invincible, les joueurs n’ont rien pu faire face à une très solide équipe d’Annecy qui alignait 16 16 14 14. Un score sévère de 13-1, mais bravo à Antoine d’avoir réussi à sauver l’honneur.
Les gens sans bruit sont dangereux ; il n’en est pas ainsi des autres. (Le Torrent et la Rivière)

En R2, l’équipe de Samuel a atomisé la faible équipe de Montélimar sur le score de 14-0. La paire Olivier/Samuel de nouveau soudée après une période tumultueuse, recommence à impressionner. Ils se placent donc en tête de la poule et vont devoir préparer un gros match qui les attend contre Le CHAMBON cru.
Qu’un véritable ami est une douce chose (Les Deux amis)
L’équipe de Djamel, s’est imposée sur le score de 8-6 face à Cran grâce à notre excellent Yvon qui fait le plein. L’équipe est 4ème de sa poule.

En R1, L’équipe de Jérémy s’incline pour la deuxième fois en deux rencontres, sur le score de 10 à 4 face à Annecy. Maxime a tenu son rôle de pilier de l’équipe et remporte ses trois matchs. Cette équipe est dernière de sa poule.
Il faut, autant qu’on peut, obliger tout le monde : on a souvent besoin d’un plus petit que soi. (Le Lion et le Rat)

En PN, les coéquipières d’Annabelle ne sont pas parvenues à déjouer les pronostics face à une équipe très solide d’Annecy. Bravo à Marie qui réalise une grosse performance en s’imposant face à OLCZAK Honorata (et oui rien que ça !) pourtant classée 17.
La raison du plus fort est toujours la meilleure. (Le Loup et l’Agneau)

En N3 l’équipe de Gaétan s’est imposée facilement face à GIGEAN sur le score de 8 à 1. Bravo à eux.
L’autre N3 a vécu un match plus compliqué, mais parvient tout de même à s’imposer sur le score de 8 à 6.
Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage. (Le Lion et le Rat)

En N1, l’entente Rilleux/La Tronche face à une belle équipe de ISSY LES MOULINEAUX s’incline sur le score de 8-4. Bravo à Julie et à Aiste pour leurs deux victoires chacune.
Ne nous associons qu’avec nos égaux ; ou bien il nous faudra craindre le destin d’un de ces Pots. (Le Pot de terre et le Pot de fer)
Pour terminer, en N1 l’équipe fanion (remaniée) du TTTMG n’a rien pu faire face à l’ogre AMIENS et s’incline lourdement (8-0). Connaissant la supériorité de l’équipe Amiénoise, le choix a été fait de faire tourner l’effectif pour assurer la victoire d’une N3 et faire engranger de l’expérience à des jeunes en progression comme Gabriel ou Romain. La prochaine journée sera sans nul doute plus accrochée avec la réception du CREUSOT.
(…) tout Bourgeois veut bâtir comme les grands Seigneurs, tout petit Prince a des ambassadeurs, tout Marquis veut avoir des pages. (La Grenouille qui se veut faire aussi grosse que le bœuf)

En bref, un bilan mitigé mais quelques résultats inattendus.

Allez Musaraignes, Crabes et Mollusques…. Cho (petit muscle de la pince)

Fin de phase et bonnes résolutions

« Mundi placet et spiritus minima » ça n’a aucun sens mais on pourrait très bien imaginer une traduction du type « Les résumés de par équipe plient mais ne cèdent qu’en cas de pépin ». Déjà la dernière par équipe de l’année. Et oui ma bonne dame ! Dernière par équipe de 2017 dans le monde du Tennis de Table cela signifie : prise de bonnes résolutions pour la prochaine phase. L’heure est donc à la mise au point avant un changement drastique. Ce résumé aura donc deux objectifs bien distincts : le premier est d’informer les joueurs sur les résultats du week-end et l’autre de faire un point sur les résolutions à méditer pendant la trêve hivernale.

« Oui mais, Olivier, sur quoi on peut prendre ces résolutions ? » Comme me disait Julien il y a bien longtemps, en 2006 pour être exact, une époque lointaine où le club ne possédait que deux entraîneurs à la fois, où la paire David Cyvoct/Olivier faisait trembler les gymnases de saint Jean de Bournay ou de Mézériat, où on pouvait encore compter les blessures d’Edgar sur les doigts de la main, où Tom David était reconnaissable grâce à son bandeau sur ses cheveux en bataille et son lancer de raquette (tuto en fin de résumé)… Julien donc me disait « Olivier, dans ce sport il y a 3 piliers qui permettent d’être un grand joueur : la technique, le mental et le physique. Toi le problème c’est le physique… puis la technique aussi… puis le mental est perfectible mais sinon ça va ». On va donc se servir de ce conseil pour voir les résolutions que certaines personnes doivent prendre pour espérer jouer en N1 l’année prochaine. Allez, bonne lecture.

En D4, la bande à Loïc a pulvérisé Varces/ Vif sur le score de 9 à 1. Une belle victoire qui leur permet de s’assurer la montée en D3. Invaincue dans cette première phase (5/5 car il n’y avait que 6 équipes dans la poule), cette équipe peut profiter de la trêve pour se reposer. Contrairement à beaucoup d’autres équipes, je ne vois pas de résolutions à prendre pendant les congés de Noël. Il faudra cependant se préparer physiquement pour être en mesure de jouer 7 rencontres en deuxième phase.

L’autre D4 a imité la première en terrassant Froges 9-1. La nouvelle recrue Phillipe Teninge réalise un sans-faute. Cependant, cette bonne performance ne permet pas à cette équipe de monter dans la division supérieure et elle termine troisième de sa poule.

En D2, la « baby ping » continue à engranger de l’expérience mais ne parvient pas à décrocher sa première victoire en championnat. Elle termine dernière de sa poule. Il faudra manger de la soupe et du top coup droit pour remonter en deuxième phase. Un travail surtout physique pour cette jeune équipe.

En PR, le match le plus intense du championnat a eu lieu ce samedi dans la belle grotte du TTTMG. La « Coeffier squad », lanterne rouge de sa poule, rencontrait Froges GBBT, avant dernier. Cette affiche nous promettait du grand spectacle, et du spectacle, il y en a eu.
Les chevaliers de la table carrée, Perceval Coeffier, Atila Cung, Leodagan Montagnon et le jeune Govain Kerkour, se sont surpassés pour décrocher le Graal que tout le club attendait : le maintien dans l’élite du département. Les petits pédestres (dont un au lion) passent devant leur adversaire du jour au classement, grâce à cette victoire 8-6. Un Arnaud de gala remporte ses trois matchs.
Ce maintien en PR doit sonner le renouveau de « la suicide squad ». Il va falloir se battre pour maintenir des prestations de haut niveau. Pour cela un travail de fond doit avoir lieu en cette fin d’année. Je préconise un plan de bonnes résolutions « panaché » qui allie un gros travail de physique, de technique et de mental. Privilégiez donc le tofu et les graines pour les repas à venir afin de se préparer à une deuxième phase de folie. Attention également aux desserts maison type tartes aux myrtilles. Comme disait Arthur « Je voudrais pas faire ma raclette mais la deuxième phase s’annonce pas super ». Bonne chance pour la suite.

Deuxième PR et deuxième lanterne rouge, l’équipe random de Bruno a pris une douche froide face à St Quentin sur le score de 10-4. Orpheline de son capitaine suite à un dégât des eaux, Mikaël et ses coéquipiers n’ont rien pu faire face à la deuxième meilleure équipe de la poule. Cependant, malgré les tensions qui ont eu lieu entre certains joueurs, Yann, Mickaël et Robin ont su rester concentrés pour décrocher quelques points. En cas de victoire cela aurait permis de faire monter la PR 8 en R3.

L’équipe 9, de Jeff, s’incline face à Champ-sur-Drac 9-5. La « Beloeuvre » de la journée revient à Michaël Palmieri qui rapporte 3 points pour son équipe. Le capitaine cinéphile Jeff Chapel n’a pas réalisé la meilleure performance de sa carrière. Malgré de bons matchs, il m’a confié avoir été plus spectateur qu’acteur de sa propre journée. Une performance d’acteur 2 étoiles selon La Pérerette du dimanche mais un oscar pour son rôle de capitaine qui vient récompenser 63 années de travail. L’équipe est cinquième du box office. Il faut retenir cependant le maintien en PR. En ce qui concerne les résolutions, je propose un petit peu moins de films, moins de navets et un gros travail de service faux. Clap !

L’équipe de Loïc (ou d’Olivier ou de Nico ça dépend du week-end) termine deuxième de sa poule en partant s’imposer 9-5 à Échirolles dans une ambiance de folie. Des airs de jeu de Nationale, des matchs d’une intensité rarement égalée, des caméras braquées sur les joueurs et un public venu nombreux pour assister aux spectacles… Pas besoin d’aller à Disneyland pour voir du grand tennis de table. La véritable surprise de la journée ce n’est pas que Nico perde contre Laurent Muggeo ni même que Tom aille à la belle sur un 16, mais c’est la performance de Jauanna qui, le temps d’une rencontre, est devenu le pilier de l’équipe 8 du club. Bon, elle n’a pas joué le plus fort mais c’est bien quand même. La PR nous attend toujours en 2018. Il faudra travailler la constance et le mental lors de Noël et du réveillon pour espérer jouer en R3 avant d’avoir 70 ans. Comme cadeau de Noël nous avons demandé un capitaine au chômage, célibataire et sans pote, de préférence 13 pour jouer toutes les journées avec nous. Merci de nous envoyer votre CV, les entretiens auront lieu dans les semaines qui viennent.

En R3, la team encouragement d’Antoine Rovire ne parvient pas à faire mieux que le match nul face à Caluire. Un résultat sans grandes conséquences. L’équipe sera toujours en R3 l’année prochaine. Je conseille à cette équipe de passer les fêtes de fin d’année ensemble afin de tisser des liens indéfectibles qui feront la différence lors des matchs à enjeux de deuxième phase.

En R2, l’équipe de Djamel perd son match 8-6 face à Lyon Gerland. Vivien Bondoux, revenu depuis quelques semaines dans son club de cœur, s’est « Démarqué » en s’imposant face à Florian (1471 points). Cette R2 est troisième de sa poule et retentera sa chance en deuxième phase.

Ils l’ont fait ! En R2 l’équipe de Nourdine (euh de Ronan excusez-moi) s’impose 8-6 face à ATT Drôme Provençale (le Gaulois). L’équipe est première de sa poule avec 21 points. Jeremy remporte ses trois matchs. Bravo Jerem !!! Il va falloir travailler dur pendant la trêve pour espérer se maintenir en R1 l’année prochaine. Bravo à Edgar qui a été très solide durant l’ensemble de la phase.

L’équipe XXL de Samuel Budillon, qui ne cesse de nous épater chaque phase, étrille Meyrieu sur le score de 13-1. Laurent laisse un point à ses adversaires du jour lors du dernier match de la rencontre « Carle » score était déjà acquis. Bravo à Thierry, venu prêter main forte, qui ne perd pas un match. Il faudra choisir un capitaine fixe pour la prochaine phase et travailler sur un nouveau système de leader pour permettre une montée en R1. Petite dédicace à mon ami du ping Samuel qui repasse 16 et qui je l’espère va le rester jusqu’à la fin de la phase.

En PN féminine, l’équipe de Marie et Annabelle déroule face à une faible équipe de l’ASUL sur le score presque « Touron » de 13-1. Bravo à la Tronchoise Daria, venue renforcer l’équipe pour cette grosse journée et qui ne s’est pas déplacée pour rien puisque qu’elle remporte ses trois matchs. L’équipe termine deuxième de sa poule. Il faudra travailler la poussette et les claques coups droits pour la deuxième phase.

En PN, face à nos potos de St Egrève, l’équipe de notre entraîneur Ali n’a pas tremblé et s’impose sur le score de 9-5. Une montée en N3 face à notre club rival. Que rêver de mieux ? Bravo à Maxence qui malgré ses études complexes parvient à rester concentré pour remporter ses trois matchs. Ali a eu un petit peu plus de mal mais on me dit dans l’oreillette qu’un entraînement jeudi soir avec Ronan serait la cause de ce résultat en demi-teinte. Il faudra faire attention aux boissons alcoolisées pendant les fêtes pour ne pas revenir en deuxième phase avec la gueule de bois.

En N3, les coéquipiers de Johann Mollard sont allés s’imposer 8-4 à Châtillon. Un Johann intouchable qui vient conclure une bonne première phase. L’équipe finit deuxième de sa poule malgré une grosse phase. Il faudra travailler le service mou et les tops sautés pour monter en N2. Comme dirait Momish « YOOOOOOOORRRRRRRHHHHH ».

En N2 féminine, l’équipe mi-Tronche mi-Rilleux déroule une nouvelle fois face à Châtillon. Un score sévère de 8-1 comme on en a l’habitude avec cette équipe. Les filles ont mérité leur montée dans l’élite. Bravo à elles.

Et pour finir, l’exploit de cette journée, bien sûr la victoire 8-2 est incroyable mais lorsque l’on regarde les résultats en détail on remarque quelque chose de vraiment « Dang ». Maxime, venu engranger de l’expérience en N2 parvient à rester invaincu en remportant deux matchs face à un 20 et un 21 !!!!!! Comme quoi on peut ne pas dépasser la table et faire ses matchs en national. Il faudra compter sur Maxime dans les années à venir.

Bilan : 11 victoires en une seule journée ! De quoi impressionner les clubs de la région.

Les résumés subjectifs de 2017 se terminent aujourd’hui, à vous de dire si vous préférez repartir sur l’ancienne formule ou garder celle-là.

En attendant, passez de bonnes fêtes de fin d’année, pensez à venir un peu à la salle de temps en temps, profitez bien puis à l’année prochaine.

Allez, joyeux Noël, Tom David et Cohésion sociale ! Cho…méga muscle du bras.

BONUS

Petit cadeau de Noël avant l’heure, un tuto « comment faire du Tom David » en 7 étapes.
Savez-vous comment on fait du Tom David ?

  1. Tenez fermement votre raquette
  2. Décollez délicatement les plaques en prenant les précautions nécessaires pour ne pas laisser de la colle sur le bois
  3. Tapotez le bois sur votre jambe afin de mieux faire circuler le sang dans le bas du corps
  4. Vérifiez que personne ne se trouve autour de vous
  5. Orientez ce qu’il reste de votre raquette vers la zone souhaitée
  6. Lancez la le plus loin possible en évacuant le stress via un cri. Exemples : Tom Davi* 2006 la Tronche : « MMMERRRDD**** » « RRRRAAAAA » «Pppppppuuuuuut*** ». Pour ne pas choquer les plus jeunes nous avons préféré censurer la fin de certains mots.
  7. Et enfin excusez-vous de votre comportement « Désolé mais je demande gentiment hein ! »

Maintenant OUI